Le taux de chômage est resté stable en Haute-Loire au deuxième trimestre 2019

À la fin du mois de juillet, la direction régionale de Pôle Emploi en Auvergne–Rhône-Alpes a publié les chiffres du chômage pour le deuxième trimestre de l’année 2019. Ainsi, les observateurs de la vie économique ont pu constater que les chiffres du chômage sont restés stables pendant cette période au sein du département de la Haute-Loire. Mieux encore, cette stabilité confirme une forte baisse du chômage en Haute-Loire sur l’année écoulée.

Des chiffres stables sur l’ensemble de la région

Les statistiques diffusées par Pôle Emploi en Auvergne–Rhône-Alpes sont assez précises et permettent d’évaluer la stabilité du taux de chômage. Effectivement, au premier trimestre de l’année 2019, 36 640 personnes étaient inscrites à Pôle Emploi en catégorie A (personne sans emploi et tenue de chercher un travail). Au deuxième trimestre, ce chiffre est resté stable avec 36 510 inscrits.

À l’échelle du département de la Haute-Loire, les chiffres ont suivi la même dynamique. Ils sont restés stables avec une très légère diminution sur le second trimestre. Effectivement, il y avait 8 850 inscrits au premier trimestre contre 8 820 au second trimestre. Une stabilité encourageante puisqu’elle prend la forme d’une très légère baisse de 0,3 %.

Une forte baisse sur l’année écoulée

Si cette stabilité est aussi positivement accueillie par les différents observateurs et spécialistes de l’économie locale et départementale, c’est parce qu’elle permet à la Haute-Loire de bénéficier de l’une des baisses du nombre de chômeurs les plus importantes du pays sur l’année écoulée. Cette baisse est la plus importante de la région et atteint les -5,1 % dans la catégorie A.

La région Auvergne–Rhône-Alpes bénéficie également d’excellents chiffres sur l’année écoulée et peut se vanter d’avoir obtenu une diminution de 2,3 % du nombre de chômeurs sur l’ensemble de l’année écoulée. Des chiffres positifs qui permettent donc à la région et au département de voir son économie rayonner, notamment grâce au tourisme.

Peut-on espérer une future baisse du taux de chômage en Haute-Loire ?

Malgré ces excellents chiffres qui n’ont pas manqué de faire le bonheur des acteurs locaux économiques et politiques, beaucoup de spécialistes ont essayé de relativiser la situation. Effectivement, cette baisse a beau être impressionnante, elle n’en occulte pas moins une stagnation depuis six mois.

Le tourisme jouant un rôle important en Haute-Loire, il faudra scruter les chiffres du troisième trimestre pour essayer de mieux évaluer l’impact de la haute saison sur le chômage et de comprendre si cette stagnation est seulement temporaire. Cela permettra également de mieux comprendre le rôle que certaines réformes de Pôle Emploi et de son système de classification des chômeurs auraient pu artificiellement jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.